Ushawa, c'est quoi ?

Un nom et un logo pour un périple sur les routes des Amériques
Juin 2019
400 jours
1

Il nous fallait un nom ! Un nom de route, un nom de voyage, un nom qui sente bon les galères, l’exotisme, les contrées lointaines et l’aventure. Un nom qui nous donne une identité sur les routes et sur le net. Un nom qui résume, en quelques lettres, 400 jours de voyage. Un nom plein d’espoir et de projet.

On a donc cherché !

D’abord, on s’est posé quelques contraintes. La première, c’est qu’on devait pouvoir le prononcer de la même manière en français et en espagnol (l’anglais étant un atout supplémentaire !). La deuxième, c’est que cela ne devait pas être trop long (3 syllabes maximum). La troisième, c’est qu’on devait facilement pouvoir l’expliquer. La dernière, c’est qu’on devait inventer quelque chose de neuf, qui n’existe pas encore.

Et on a trouvé ! Mais pas tout de suite...

Il y a d’abord eu les Panamericanos, mais trop connu par Google à cause des jeux panaméricains. Ensuite, il y a eu Aracas (d’Argentine à Canada), mais trop cassant comme nom, pas assez souriant. On a aussi trouvé les Marchous Pichous (du nom des habitants de Marche-lez-Ecaussinnes), mais difficile à prononcer en espagnol. Il y aussi eu CaSa MaLuNA (CAtalina, SAntiago, MAnuel et MAteo, LUdovic et edNA), mais un peu trop long et compliqué. Les ‘compaseros’, un mélange de compas (boussole en espagnol) et companeros (compagnons), le ‘seros’ faisait trop penser à zéro (nul en espagnol). Los Americamigos (america et amigos), mais trop long aussi. Les ‘bouts du monde’ étaient déjà pris, aussi. Liechtensteineros, belgolombia, rodanteros, caravaneros, brujuleros, découvreurs d’horizon, les 6 pour 400, etc.

2

Un jour, c’est sorti : USHAWA. Cela aurait pu être le nom d’une tribu amérindienne ou d’une civilisation précolombienne, cela aurait pu être un cri de défiance, semblable au haka néozélandais, cela aurait pu être un shampooing exotique qui sent bon la vanille ou une marque de vêtements techniques chez Decathlon, cela aurait pu être un artiste japonais qui expose au Guggenheim de New York… Cela aurait pu être plein de choses, mais cela n’existait pas encore !

USHAWA : de USH à WA, de Ushuaia à Washington. Les deux grands objectifs de notre voyage : rallier Ushuaia, la ville la plus australe du monde, et ensuite remonter tout le continent, du sud ou nord, et rallier Washington, où un bateau nous ramènera en Belgique.

Tout le monde a approuvé, et il n’est plus jamais sorti de la tête.

3

Pour les mêmes raisons qu’il nous fallait un nom, il nous fallait aussi une image. Quelque chose de visuel, qui pouvait se décliner sur une carrosserie, un site internet ou une casquette. Quelque chose qui nous représente. Dans notre diversité et nos valeurs.

Alors, on a cherché !

Première version... recalée !
Première version... recalée !

Ludovic a fait une proposition, basée sur une police de caractère bien visible, avec en fond le continent américain. Mais il s’est fait dégommé ! Le conseil de famille a désapprouvé en bloc (sauf peut-être Santiago qui a soutenu son pauvre papa). Donc, il a fallu chercher ! On voulait quelque chose de plus ‘dessiné’. Pas facile quand on n’a pas ces compétences dans la famille.

Et c’est en discutant avec Pascale, la graphiste/illustratrice du centre culturel que l’idée est venue : on va créer ce logo tous ensemble. On va organiser un atelier de création de logo, où chacun donnera ses idées. On s’est donc tourné vers notre professeure d’art préférée : Miriam. accompagnée de Cloé et Gabriel (Etienne, lui, ne pouvait pas venir, il était puni à la maison pour raisons administratives, mais c’est une autre histoire...).

Et on a dessiné, en se basant sur des dessins déjà existants de paysages, de volcans, de palmiers, de montagnes, de plages, de timbres postes, de boussole, d’alphabets mayas… chacun a fait son petit bout de dessin sur la table de la cuisine. Chaque trait en inspirait un autre, qui gribouillait, triturait, coloriait… Çà partait dans tous les sens ! Mais finalement, en discutant, c’est sorti : on voulait une sorte de forme inspirée par les lignes de Nazca (Pérou), qui irait dans les 6 directions (puisqu’on est justement 6, çà tombe bien!), qui représenterait une boussole, une fleur ou un gouvernail.

Dans chaque branche, il fallait quelque chose qui représente chaque membre de l’équipage et chaque lettre d’USHAWA (tiens, justement, 6 lettres aussi, c’est génial !). Mateo a choisi la danse, Catalina le violon, Santiago le livre ou la bande dessinée, Edna un œil (inspiré de l’alphabet maya), Manuel des crosses de Hockey sur gazon et Ludovic un appareil photo. Pour voir le détail, rendez-vous sur la page Qui sommes-nous ?

Au centre, on y a placé une lune et des rayons de soleil, qui sont en même temps une éclipse, comme dans Tintin et le Temple du Soleil. Mais surtout, dans le centre, c’est aussi un grand sourire… qu’on voulait arborer fièrement.

Alors Miriam a griffonné, elle a gommé, elle a regriffonné et elle est a mis au propre. Ensuite, c’est Ludovic qui s’y est collé, pour le digitaliser, le retoucher, l’améliorer et le rendre plus lisible. Chacun a donné son avis sur les couleurs, sur la police de caractère. On a discuté, on était pas d’accord. On a rediscuté... et on est tombé d’accord !

Étapes de travail... 

Ushawa a maintenant un visage.

La version définitive, approuvée par le conseil de famille...
Versions dérivées... 
Europe
Belgique
Colombie
Liechtenstein
La carte des Amériques déclinée en 4 drapeaux